Loading...

Cité Mère Thérésa, Triolet et résidence Barkly: l’ADSU face à la résistance

Des éléments de l’Anti Drug & Smuggling Unit (ADSU) ont eu fort à faire. En l’espace de 24 heures, ils ont, à cité Mère Thérésa, à Triolet, et à résidence Barkly, Beau-Bassin, dû affronter des badauds avant de pouvoir exécuter leurs mandats de perquisition. Néanmoins, ils ont pu procéder à l’arrestation de quatre suspects pour trafic de drogue et de deux adolescents qui en possédaient. De l’héroïne, de la drogue synthétique et de l’argent soupçonné provenir de la vente de cette drogue ont été saisis.

Jeudi matin, à cité Mère Thérésa, c’est une opération coups-de-poing que la division Nord de l’ADSU a monté. Cela, avec le concours de l’équipe du commando de la National Coast Guard, la Special Support Unit, la Divisional Supporting Unit, des chiens de la police et d’autres équipes de l’ADSU.

Il est 11 heures lorsque l’inspecteur Nawshad Maudhoo, de la division Nord et responsable de cette opération, débarque. Simultanément, cinq maisons sont perquisitionnées et trois personnes sont arrêtées. À noter qu’à deux reprises, à la fin de l’année dernière, l’ADSU en a eu du mal à entrer dans la localité.

Jean Alain Antoinette, un maçon de 28 ans, a été épinglé jeudi pour possession de 22 doses de drogue synthétique et de Rs 4 500, soupçonnées  de provenir de la vente de cette substance illicite. Chez un autre maçon, Jovani Francisco Lucie, 34 ans, trois grammes de drogue synthétique et 53 doses de la même drogue ainsi que Rs 1 400 ont été saisis. À un autre domicile, c’est un adolescent de 17 ans qui a été appréhendé parce qu’il détenait six doses de drogue synthétique.

Lors d’une précédente intervention, durant la journée de mercredi, l’équipe de l’ADSU de la division Ouest a arrêté deux suspects pour trafic de drogue et un autre pour possession de drogue synthétique. Dans les trois cas, chaque équipe était accompagnée de la Special Support Unit et de chiens policiers.

Tentative d’intimidation

C’est au cours d’une patrouille aux alentours de midi que les hommes de l’inspecteur Doobaree ont interpellé Yannick Prosper, qui avait un sac à main en sa possession, à la rue OEillet, à résidence Barkly. Le jeune homme devait être soumis à une fouille et les policiers ont découvert dans son sac un colis enveloppé avec de la bande adhésive qui contenait 25 doses d’héroïne, un second colis de trois doses de drogue synthétique et Rs 26 625 suspectées de provenir de la vente de drogue.

Lors de son arrestation, un groupe de personnes a tenté d’intimider les policiers. Mais ces derniers se sont imposés et ont pu embarquer le suspect pour le conduire au bureau de l’ADSU de Rose-Hill.

Presque au même moment dans cette localité, à Railway Road, l’équipe de l’inspecteur Rajeev Subba Reddi a, lors d’une patrouille, mis la main sur Thierry Désiré Ravina, 36 ans. Le trentenaire avait en sa possession 12 doses d’héroïne enveloppées dans de la bande adhésive. Une somme de Rs 300 soupçonnée de provenir de la vente de cette drogue a été saisie.

Un peu plus tôt, soit vers les 9 h 45 à la rue Pope Hennessy, Beau-Bassin, une patrouille de l’ADSU dirigée par les hommes du sergent Persand a appréhendé Yoan Owen Nicolas Lazare, 18 ans, à la suite d’une fouille. Cet habitant de résidence Barkly avait sur lui une certaine quantité de drogue synthétique dissimulée dans du papier journal.

Le jeune homme a été présenté devant le tribunal de Rose-Hill mercredi. Faisant l’objet d’une accusation provisoire de possession de drogue, il a cependant été libéré sous caution. Quant aux deux autres suspects, aussi accusés provisoirement de trafic de drogue, ils ont été présentés devant le tribunal de Rose-Hill hier matin et maintenus en cellule policière.

Ces opérations de l’ADSU à résidence Barkly étaient placées sous la supervision de l’assistant surintendant de police Suran Vurdah, le  responsable de l’ADSU de la division Ouest. Les trois suspects arrêtés à Triolet seront, eux, présentés devant le tribunal de Pamplemousses ce vendredi matin 3 mars. L’adolescent de 17 ans a été libéré sur parole en attendant sa comparution de ce matin.

Loading...

Comments

comments