Loading...

Aksidan Mortel La Vigie: Meher Banon “Mo Pann Resi Asiste Funeray Mo Paran”

La liste des victimes de la route s’allonge : 53 depuis janvier. Leurs proches sont plongés dans la douleur. La famille Jainoodeen a perdu deux des siens à La Vigie, jeudi après-midi. Leur voiture s’est renversée dans un fossé. Le couple allait déposer sa fille et son gendre à l’aéroport.

Meher Banon G., 46 ans, fille unique du couple Jainoodeen est terrassée par une immense tristesse. Ses parents Abdool Hamid Jainoodeen, 72 ans, et sa mère, Amina Bibi, 67 ans, ont perdu la vie, jeudi. Son chagrin est d’autant plus grand, dit-elle, « que je n’ai pu assister aux funérailles de mes parents. J’étais clouée sur mon lit d’hôpital. Je vis un calvaire, quand je pense que je ne pourrais jamais  plus embrasser ma mère et mon père », dit-elle.

Hamud, 67 ans, le frère de Hamid, ne cache pas sa tristesse. « J’ai été dévasté en apprenant le décès de mon frère aîné et de son épouse. Ils vivaient au rez-de-chaussée de notre maison. Depuis les funérailles, je ressens un vide immense. Il y a 40 ans, nous avions perdu notre père, qui souffrait de problèmes cardiaques. Depuis, Hamid et son épouse veillaient sur la famille, qui comptait quatre frères et une sœur. Mon frère a bossé très dur pour subvenir à nos besoins. Il était comme notre père. On lui doit tout : nous n’avons jamais manqué de quoi que ce soit. Un frère comme lui, on n’en aura pas encore », confie-t-il très ému.

Préparatifs du ramadhan

Hamud souligne qu’Hamid et Amina Bibi se préparaient déjà pour le ramadhan. « C’est triste de les avoir perdus, alors qu’ils se préparaient déjà pour la fête. Mon frère était un modèle pour la famille, un vrai trésor. Outre le fait d’être un hard worker, il était très pieux et s’occupait d’une mosquée. Il en était le secrétaire. Je me souviendrai toujours des moments forts que j’ai passés avec lui. Le 29 avril dernier, j’ai été admis en clinique. Le mardi suivant, j’ai pu rentrer chez moi. C’est Hamid qui a pris soin de moi durant ma maladie. Il restera toujours dans mes pensées. »

Ismaël, le neveu du défunt, est profondément attristé par le décès de son oncle. « Le moral de ma cousine Meher est au plus bas. Nous devons la soutenir dans ces moments difficiles. Son époux Nizam G. est encore plus bouleversé. Il est traumatisé par cet accident. Limem ti pe conduire l’auto. Li pas pe coze avec personne et li renferme li dan so lakaz », dit-il.

En larmes, Bilkiss, la sœur d’Amina relate : « C’est un grand choc pour la famille. J’ai perdu ma sœur. Depuis ce drame, je ne cesse de pleurer. Je ne supporte pas de voir ma nièce dans cet état. Je ne sais comment la réconforter. »

Les faits

Le couple Jainoodeen avait quitté son domicile de Plaine-Verte vers 12 h 30, jeudi. Il allait déposer sa fille et son gendre Nizam à l’aéroport. Ces derniers devaient s’envoler pour la Grande péninsule et Nizam était au volant du véhicule. Celui-ci a fait une sortie de route, après le rond-point de La Vigie, et a percuté un parapet, avant de finir dans un fossé. Abdool Hamid et Amina Bibi Jainoodeen n’ont pas survécu à l’accident. Meher Banon a été admise à l’hôpital de Candos.

Son époux Nizam, légère-ment blessé, a été soumis à un l’éthylotest qui s’est avéré négatif. Jeudi soir, il a donné sa version des faits à la police en présence de son avocat, Me Anoop Goodary. Il s’est alors effondré en larmes et a été incapable de s’exprimer. Les enquêteurs l’ont laissé partir. Il donnera sa déposition dans les jours à venir.

Loading...

Comments

comments

Get more stuff like this
in your inbox

Subscribe to our mailing list and get interesting stuff and updates to your email inbox.