Loading...

Il tue sa petite amie transgenre et tente de faire disparaître son corps… en les faisant bouillir

À Brisbane, le coroner enquête toujours sur le décès d’une prostituée indonésienne transgenre, qui a été assassinée et démembrée en octobre 2014.

L’enquête cherche à déterminer quand, où et comment Mayang Prasetyo a été sauvagement tuée, vraisemblablement par son conjoint, Marcus Volke, 27 ans, qui s’est donné la mort.

Le cuisinier a fui les lieux du drame après que la police ait découvert les restes de la femme dans leur appartement.

Volke a essayé de se débarrasser du corps de sa victime de 27 ans en les faisant bouillir sur la cuisinière de leur appartement de Teneriffe. Il s’est ensuite enfui de l’immeuble à l’arrivée des policiers et s’est caché dans un container industriel où il s’est enlevé la vie.

Le coroner Terry Ryan entendra les preuves pendant trois jours dès lundi avant de livrer ses découvertes. Il devra aussi déterminer la cause du décès de Volke et si les officiers qui ont tenté de le localiser pour l’arrêter ont respecté les procédures et les politiques de la police du Queensland.

Ce meurtre suivi d’un suicide a été traité comme une situation de violence conjugale qui a mal tourné, la police ayant récupéré l’arme du meurtre sur Volke.

La scène du crime, qui a pris quatre jours à nettoyer, était particulièrement dérangeante, selon la police. Il y avait des gants de caoutchouc, de la javel, un tapis isolant, un énorme chaudron sur la cuisinière et flottait dans l’air une odeur à faire vomir.

La mort de Mayang, qui travaillait comme une escorte de classe supérieure pour subvenir aux besoins de sa famille en Indonésie et pour payer l’éducation de ses deux sœurs, a causé une onde de choc en Australie et à travers le monde.

Née Febri Andriansyah, son histoire a ébranlé la communauté transgenre de Brisbane.

Loading...

Comments

comments

Get more stuff like this
in your inbox

Subscribe to our mailing list and get interesting stuff and updates to your email inbox.