Loading...

Beau-Bassin: Fason Enn Proprieter Met Sa Lafami Lokater La Deor Pou Fer Zot Revolte Ek Terorize

L’incident s’est produit le mardi 13 juin, en début de soirée, à la rue Dr Reid à Beau-Bassin. Un maçon de 35 ans, allègue qu’une vingtaine d’individus se seraient pointés à son domicile avant de faire voler en éclat les vitres de sa maison.

Kenny P. ne sait plus à quel saint se vouer. Ce père de famille dit craindre pour sa sécurité et celle de sa famille. Il allègue avoir reçu de nombreuses menaces de la part de son propriétaire qui lui mettrait la pression afin qu’il évacue au plus vite la maison qu’il loue depuis six mois.

Mardi 13 juin. Kenny vaque à ses occupations quand il  entend du bruit venant de l’extérieur de la maison. Il jette un coup d’œil par la fenêtre, il aperçoit une vingtaine d’individus qui ont fait irruption dans sa cour. Sans crier gare, l’un d’entre eux aurait commencé à faire voler ses vitres en éclat, selon Kenny. « J’ai pris mon fils de quatre ans dans les bras avant de nous réfugier dans une autre chambre. Mon épouse et mon bébé de 11 mois ont dû également se mettre à l’abri pour ne pas être blessés », raconte Kenny.

Selon Kenny, son calvaire a débuté il y a six mois, le jour où il a emménagé dans ladite maison. Du jour au lendemain, le propriétaire aurait changé d’attitude et lui aurait demandé de partir. « Pour nous rendre la vie dure, dit Kenny, le propriétaire a coupé l’électricité dans la maison avant de déconnecter un tuyau d’alimentation pour nous priver d’eau ».

Kenny dit avoir essayé d’en parler à son propriétaire et c’est là que la situation s’est envenimée. N’ayant pas apprécié les remarques du locataire, le propriétaire aurait débarqué au domicile de Kenny mardi soir, avec une vingtaine de personnes, déterminé à prendre de force les clés de la maison. « J’ai immédiatement appelé le poste de police de Barkly pour chercher de l’aide », avance Kenny. Il dit pouvoir les identifier.

Du côté du propriétaire, c’est un tout autre son de cloche. Selon lui, son locataire serait  source de nuisance pour le voisinage et il ne se serait jamais acquitté du loyer. Ils ont essayé à maintes reprises de lui faire entendre raison, mais le maçon les aurait injuriés. La police de Barkly a initié une enquête pour démêler le vrai du faux.

Loading...

Comments

comments