Loading...

[Video] La maman entend des hurlements dans la cuisine, elle se retourne et voit la babysitter effondrée au sol, c’est le choc

Felicia Hambrick, 24 ans, est fraîchement diplômée de l’université Pacific Lutheran, dans l’État de Washington.

Un samedi d’octobre 2016, Felicia rend visite à Cassie, sa meilleure amie, qu’elle connaît depuis le lycée. La jeune femme lui rend souvent service en gardant ses trois enfants, comme ce jour-là. Cassie et son mari sont absents pour le week-end, afin de célébrer leur anniversaire de mariage en amoureux.

Felicia connaît parfaitement leurs enfants, la mère de Cassie ainsi que leur chien, Roscoe, qui est là depuis quelques mois. Malheureusement, la famille a peu de temps à consacrer à leur pitbull, souvent laissé à l’écart.

Roscoe est très affectueux envers les enfants, mais considère Felicia comme une étrangère et agit différemment. Il l’a déjà mordue légèrement au poignet, depuis, quand elle leur rend visite, on l’enferme dans une pièce.

Le 29 octobre, Felicia installe les garçons de 3 et 6 ans devant la télé avant de se diriger vers la cuisine avec la petite dernière dans les bras, afin de prendre du jus de pommes, mais quelque chose cloche.

« Le chien était dans la chambre, dans tous ses états, en train d’essayer de sortir. » La porte s’est ouverte soudainement. « J’ai entendu ses pattes courir vers la cuisine. »

La jeune femme a à peine le temps de réagir, car Roscoe se jette sur elle. Elle ne fait que 1m50 et pèse 52 kilos et ne fait pas le poids devant l’animal. Alors, elle tente désespérément de protéger le bébé de 8 mois qui est dans ses bras. « J’ai fait tout mon possible pour qu’elle ne se blesse pas à la tête. »

Heureusement, le bébé s’en sort indemne. Il n’en est pas de même pour Felicia qui se fait mordre les bras, les jambes, le ventre et le cou. La douleur est si intense qu’elle en crie à s’en déchirer la voix « Je veux juste mourir. Mon dieu, laissez-moi mourir. »

La mère de Cassie se précipite en entendant sa détresse et voit Felicia, couchée au sol. Sous le choc, elle a l’heureux réflexe de prendre sa petite-fille et de la mettre à l’abri, avant d’attraper un balai pour battre Roscoe, qui revient à la charge pendant ce qui semble une éternité à la jeune femme.

Elle réussit toutefois à le faire sortir de la maison et appelle les secours. Felicia perd conscience sous la douleur.

À l’hôpital, lorsqu’elle se réveille, on lui apprend qu’elle a subi près de 40 morsures sur tout le corps. Par chance, aucun de ses tendons n’est touché et elle n’a pas de fractures.

Mais les frais médicaux sont faramineux et sa famille ouvre une page GoFundMe pour récolter des dons.

La pauvre..

La jeune femme peut rentrer chez elle cinq jours et 94 agrafes plus tard, mais elle gardera une peur des chiens et en fait des cauchemars. Toutefois, elle n’en veut pas à Roscoe qui ne souhaitait que protéger les siens d’une étrangère. Mais Cassie et sa famille ont préféré le faire euthanasier.

Les blessures étaient très sérieuses…

La vie continue et Felicia porte ses cicatrices comme des « blessures de guerre ». Elle refuse de les camoufler ou de les faire disparaître. « Je vais apprendre à les aimer. »

Loading...

Comments

comments

Get more stuff like this
in your inbox

Subscribe to our mailing list and get interesting stuff and updates to your email inbox.